fbpx

En Floride, Rick Scott fait rimer réduction des impôts et des dépenses et liberté d’entreprendre avec la croissance et l’emploi

Floride croissance emploi Rick Scott réduction impôts dépenses liberté

Le gouverneur de Floride, Rick Scott.


 
Un million de nouveaux emplois, une croissance record, et une situation fiscale au beau fixe avec un excédent estimé à 635 millions de dollars sur l’année fiscale 2016-2017… C’est possible, comme le démontre actuellement la Floride. Depuis sa prise de fonctions en janvier 2011, le gouverneur Rick Scott a tenu à réduire les entraves à la liberté d’entreprendre dans cet Etat américain. Il a réduit les impôts, supprimé 50 taxes, comprimé les dépenses publiques et balayé de nombreuses contraintes réglementaires. Les résultats sont spectaculaires.
 

Le gouverneur de la Floride a imposé la réduction des impôts et des dépenses

 
Le niveau d’imposition a été le premier poste visé : pour les entreprises, le plafond d’exemption a d’abord été doublé, passant de 25.000 à 50.000 dollars, avant d’être augmenté en 2014 pour atteindre 75.000 dollars. L’exemption de la taxe locale de vente a été élargie au profit de la fabrication de matériel et en 2013, son exemption totale a été décidée pour 3 ans. En 2015, les taxes d’immatriculation de véhicules devaient être réduites de 400 millions de dollars.
 
Deuxième poste réformé, celui des réglementations qui pèsent sur les entreprises. Avec une diminution de 15 %, elles sont passées de 21.000 à 17.800, ce qui a permis de supprimer au passage 11.000 emplois gouvernementaux ; 1.000 autres devraient disparaître prochainement. Le système local d’assurance chômage a également été revu avec une diminution de la durée d’indemnisation et du montant des prestations versées.
 

Croissance et emploi vont de pair avec la vraie liberté d’entreprendre

 
Les résultats ont été immédiats. Depuis 2011, ce sont donc plus d’un million d’emplois qui ont été créés. Sur les 18 villes américaines qui devraient afficher la plus forte croissance en 2017 selon Bloomberg, la moitié se trouve en Floride.
 
A deux reprises, en 2013 et 2014, la croissance économique du Sunshine State a dépassé celle de l’économie nationale, permettant à la Floride de se classer 11e à l’échelle du pays. La Tax Foundation l’a même classé au 5ème rang des Etats où le régime fiscal est le plus propice aux entreprises, trois années de suite, de 2012 à 2014, lui attribuant la 4e place pour 2015. Cela n’a pas empêché la bonne santé des finances publiques, bien au contraire.
 

Rick Scott, un homme d’entreprise qui a su redresser la Floride

 
Il faut dire que Rick Scott est issu du monde de l’entreprise. Dès l’âge de 34 ans, il créait une entreprise médicale, la Columbia Hospital Corporation : deux ans plus tard, elle a fusionné avec la Hospital Corporation of America, et l’entité est aujourd’hui l’entreprise médicale la plus importante des Etats-Unis. Devenu capital-risqueur, il a fondé en 2009 « Conservatives for Patients’ Rights », un lobby qui milite pour une alternative privée à l’ObamaCare, favorisant « le libre choix, la concurrence, le devoir de rendre des comptes et la responsabilité personnelle ».
 
A partir d’un endettement colossal de 5 milliards de dollars légué par l’administration sortante et d’un taux de chômage supérieur à 11 %, Rick Scott a su redresser la barre et hisser son Etat ensoleillé au firmament des économies florissantes des Etats-Unis. Puisse sa recette être comprise et appliquée sous d’autres cieux…
 

Nicklas Pélès de Saint Phalle