fbpx

FMI: le « shadow banking » menace la stabilité financière

Le Fonds monétaire international a mis en garde mercredi contre la « croissance excessive » du système bancaire parallèle, ou « shadow banking », ces fonds d’investissements, assureurs et autres fonds monétaires qui prêtent de l’argent comme les banques mais qui ne sont soumis à aucune régulation. Les sommes transitant par ces fonds atteignent jusqu’à 60.000 milliards de dollars, à comparer avec les 72.105 milliards de PIB brut mondial en 2013. L’incapacité de ces fonds à rembourser l’ensemble des sommes qu’ils empruntent aux investisseurs, attirés par les rendements dans un contexte de taux d’intérêt très bas dans les pays industrialisés, expose le monde économique à une crise similaire à celle de 2008, selon le FMI.