fbpx

Microsoft dévoile ses HoloLens, des lunettes de réalité virtuelle

HoloLens Microsoft hologrammes realite virtuelle
 
Mercredi, Microsoft dévoilait ses « HoloLens », des lunettes de réalité augmentée qui permettent d’ajouter des hologrammes en trois dimensions au monde réel et d’interagir avec ces derniers à l’aide des mains.
 
« Jusqu’à maintenant, nous nous immergeons dans le monde de la technologie » a expliqué Alex Kipman, en charge du projet chez Microsoft, avant de poursuivre : « et si nous pouvions prendre la technologie et l’immerger dans notre monde ? ».
 
Ces lunettes entendent donc mêler réalité et monde virtuel, faire des hologrammes « une part de notre vie quotidienne » commente Alex Kipman.
 

Microsoft projette des hologrammes dans la vie quotidienne avec ses HoloLens

 
Une intrusion spectaculaire des réalités virtuelles puisqu’HoloLens crée des hologrammes interactifs en trois dimensions autour desquels on peut tourner ou que l’on peut déplacer : HoloLens s’adapte aux mouvements et au regard du porteur des lunettes pour recalculer en temps réel les hologrammes. Il répond également à la voix.
 
Le tout grâce à un simple masque de 400g aux verres transparents : contrairement aux outils développés par Facebook ou Sony, qui coupent totalement l’utilisateur de son environnement, HoloLens mêle le monde réel à la réalité virtuelle.
 

Les HoloLens et l’intrusion de réalités virtuelles et des cyber-réalités

 
Concrètement, il est possible de jouer avec de vrais objets autour de soi : épingler un écran sur un mur, concevoir un modèle de moto, détruire virtuellement sa table de salon dans un jeu vidéo, ou bénéficier des explications illustrées d’un plombier pour changer un siphon d’évier…
 
Le produit devrait être disponible dans le courant de l’année et pourrait marquer une nouvelle étape dans la progression des « cyber-univers ».
 
« Si c’est un succès, HoloLens étendra en fin de compte la manière dont les gens interagissent avec les machines, comme le firent la souris dans les années 1990 et les interfaces tactiles après l’introduction de l’iPhone en 2007 » a estimé James McQuivey, analyste d’un cabinet de recherche.
 
Si ces hologrammes virtuels prennent effectivement autant de place que les deux exemples cités, cette invention risque de signer l’intrusion fréquente des réalités virtuelles dans nos vies.
 
A suivre de près ces prochaines années…