fbpx

Russie : l’église orthodoxe accuse les églises qui bénissent les « mariages » homosexuels de ne plus être chrétiennes

homosexuel Eglise orthodoxe russe mariage chretien
 
Selon l’un des responsables de l’église orthodoxe russe, les églises qui présentent l’homosexualité comme moralement acceptable ont rejeté le christianisme et préparent leurs fidèles à accepter l’Antéchrist. L’archiprêtre Dimitry Smirnov – président de la commission de l’Eglise orthodoxe russe pour la Famille, la protection de la maternité et de l’enfant – a fait cette déclaration à la télévision russe.
 
Il commentait l’annonce de la rupture des « contacts formels » qui existaient jusqu’alors entre l’église orthodoxe russe et l’église protestante unie de France et l’église d’Ecosse, après que ces deux églises ont abandonné la morale sexuelle chrétienne. Il a précisé que le dialogue œcuménique avec ces églises chrétiennes est sans objet depuis que l’église protestante unie de France a autorisé la bénédiction de « mariages » homosexuels et que l’église d’Ecosse a autorisé l’ordination d’homosexuels unis civilement à une personne de même sexe.
 

L’église orthodoxe russe rappelle que l’interdiction de l’homosexualité se fonde sur les Saintes Ecritures

 
« L’église orthodoxe russe garde une position ferme, basée sur les Saintes Ecritures et a souvent déclaré que le “mariage” homosexuel ne peut être admis du point de vue de l’enseignement de la morale » précise la déclaration officielle. Les églises qui proposent de « marier » les homosexuels « piétinent les principes de moralité traditionnelle chrétienne », poursuit-il.
 
L’Eglise orthodoxe russe a également précisé qu’elle avait partagé ses inquiétudes avec ces différentes églises sur le sujet depuis des années, et prévenu des conséquences de l’adoption du « mariage » homosexuel pour les relations œcuméniques.
 
« Malheureusement, cette mise en garde n’a pas été entendue », a conclu l’autorité orthodoxe chargée d’officialiser la rupture des contacts.
 

L’église orthodoxe se sépare « comme de la peste » des églises qui bénissent les « mariages » homosexuels

 
« Nous nous séparons d’eux comme de la peste, car c’est contagieux », a déclaré l’archiprêtre Smirnov, en précisant : « Nous ne pouvons soutenir avec notre autorité quelque chose qui est inique du point de vue biblique. Ces églises ne sont plus des communautés chrétiennes. Elles rejoignent une autre communauté qui porte un autre nom : « LGBT ». Son avenir est simple et clair – le « feu de la Géhenne – c’est ce que disent les Ecritures, sans détour ».
 
En rejetant l’enseignement immémorial de la foi chrétienne sur la morale sexuelle, « ces personnes anciennement chrétiennes se préparent elles-mêmes à accueillir solennellement l’Antéchrist », a-t-il encore commenté.
 

L’église orthodoxe de Russie déclare que les dénominations protestantes favorables à l’homosexualité ne sont plus chrétiennes

 
Le Patriarche Kirill a lui-même répété à de nombreuses reprises que le « mariage » homosexuel est absolument incompatible avec l’enseignement chrétien.
 
Le président du service des relations extérieures du patriarcat de Moscou, le métropolitain Hilarion a quant à lui expliqué : « La légalisation des cohabitations homosexuelles, l’attitude tolérante envers l’euthanasie et la prostitution, la destruction de l’institution multi-séculaire du mariage et de la famille sont une grande menace pour le futur de l’humanité ».
 
L’archiprêtre de l’église orthodoxe aux Etats-Unis, Jason Kappanadze, a salué ces déclarations, précisant qu’elles n’étaient pas motivées par la haine mais par le souci du bien de tous : « Nous restons attachés par amour à la préoccupation rédemption de nos frères humains. »
 
L’église orthodoxe russe avait déjà rompu ses relations avec l’église épiscopale des Etats-Unis en 2003, après que cette dernière avait sacré évêque un homosexuel actif… Deux ans plus tard, elle faisait la même démarche avec l’église luthérienne suédoise, qui avait béni des unions homosexuelles.
 

L’église orthodoxe décrit l’homosexualité comme une rébellion de l’humanité contre Dieu

 
En 1992 les évêques de l’église orthodoxe aux Etats-Unis, réunis en « synode » avaient déclaré que « l’homosexualité doit être comprise comme le résultat d’une rébellion de l’humanité contre Dieu, et donc contre sa propre nature et son bonheur ». Ils avaient alors précisé que les personnes qui avaient une inclination homosexuelle devaient être accueillies par l’église orthodoxe avec toute « la compréhension, l’acceptation, l’amour, la justice et la clémence dues à tout être humain » afin de trouver une aide pour « surmonter les effets nuisibles de l’homosexualité dans leurs vies ».
 
Béatrice Romée