fbpx

Un homosexuel repenti remercie le Cardinal Burke de son orthodoxie

homosexuel repenti remercie Cardinal Burke
 
Le Cardinal Burke, récemment écarté de ses fonctions vaticanes par le pape François et chef de file des « orthodoxes » pendant le synode a été vivement critiqué pour son intransigeance, certains l’accusant même de s’enfermer dans une tour d’ivoire…
 
Mais le récit d’un jeune homosexuel de son diocèse prouve bien le contraire.
 
L’ancien activiste homosexuel Eric Hess raconte que lorsqu’il s’ést découvert homosexuel (ce qu’il impute à un père violent et alcoolique), il a tenté de concilier son appartenance à l’Eglise catholique et une vie d’homosexuel actif.
 

La charité et la pédagogie du Cardinal Burke

 
En 1995, n’y tenant plus, il avait fini par décrocher de chez lui croix, icônes, bibles et livres de prières avant de les envoyer à son évêque, monseigneur Burke, avec une lettre précisant qu’il renonçait à la foi catholique.
 
A sa propre surprise, l’évêque avait alors répondu aimablement, disant qu’il respectait sa décision mais prierait pour son retour.
 
Choqué par l’ « arrogance » du propos, l’activiste gay lui avait répondu violement, l’accusant de harcèlement et exigeant qu’il cesse leur correspondance.
 
Monseigneur Burke obéit à ce souhait mais promit à Hess dans une dernière lettre que s’il « voulait se réconcilier avec l’Eglise, il serait accueilli à bras ouverts ».
 
Trois ans plus tard, après une courte période de prière intensive, Hess quittait son « compagnon » pour revenir dans l’Eglise.
 
Monseigneur Burke lui ouvrit les bras, lui rendit ses affaires religieuses qu’il avait précieusement gardées et sa place dans la paroisse.
 

Les remerciements d’un homosexuel repenti

 
Hess regrette désormais que certains prêtres « apostats » lui affirment au confessionnal que Dieu veut qu’il réactive son homosexualité…
« Ils ne m’aident pas » affirme-t-il avant de poursuivre : « en tant que personne ayant souffert d’être en état de péché mortel pendant des années, j’assure qu’il n’y a pas de bonheur en dehors de l’ordre moral ».
 
Il a trouvé son père de substitution dans le Cardinal Burke, et ne cesse de le remercier pour sa ferme pédagogie qui lui a permis de quitter l’Eglise… et donc d’y revenir.