fbpx

Irlande du Nord : les affres de la rationalisation informatique dans l’automobile

Irlande du Nord informatique automobile
 
Les habitants de Irlande du Nord sont en colère : depuis le mois dernier, l’agence chargée de récolter les taxes semestrielles ou annuelles sur les véhicules ont déménagé vers le sud du Pays de Galles, fermant tous ses bureaux sur place. Le paiement se fait désormais dans les bureaux de poste ou par internet – mais les procédures ne fonctionnent pas.
« C’est un désastre », fulmine un député du Sinn Fein, Phil Flanagan. Muni de son avis de renouvellement, il s’est connecté au site le 1er août, pour se voir réclamer un identifiant de 16 chiffres qui n’existe pas  les Irlandais du Nord ont reçu des numéros à 20 chiffres. Au téléphone, on lui répond que le système est « nouveau » ; personne ne sait pourquoi il ne fonctionne pas.
 

Le cauchemar de l’Irlande du Nord

 
Même les concessionnaires automobiles sont dans la panade : ils n’arrivent plus à enregistrer les nouveaux véhicules. « Un cauchemar ! », commente un vendeur de Belfast qui ne peut plus vendre.
Depuis Londres, le ministre du Transport assure que les problèmes sont « marginaux », liés au transfert manuel de quelque 4 % de dossiers non pris en compte lors de la grande migration automatique du mois dernier. Bluff ? On a trop l’habitude des « dysfonctionnements » caractéristiques des systèmes informatiques mis en place par les instances publiques !