fbpx

Kobané : la Turquie refuse d’intervenir et craint une explosion chez elle

 
L’utilisation de bases militaires turques par la coalition internationale mise sur pied par les Etats-Unis semblait acquise mais les autorités turques ont démenti, affirmant que les discussions étaient toujours en cours.
 
La Turquie refuse toujours d’intervenir militairement à Kobané, une ville kurde située en Syrie, à quelques kilomètres de la frontière turque et assiégée par l’Etat Islamique depuis plusieurs semaines. Erdogan a même affirmé que le PKK ou le régime de Bachar el Assad étaient plus dangereux que l’Etat Islamique, provoquant la colère des kurdes du pays.