fbpx

Le milieu scientifique de la physique est à un tournant de son histoire avec la détection des ondes gravitationnelles

Lors d’une conférence de presse tenue hier à Washington, les scientifiques américains du CIT, du MIT et du LIGO ont présenté le résultat de leur première observation d’ondes gravitationnelles, théorisées par le physicien Albert Einstein. Les ondes proviennent de deux trous noirs coalescents (sur le point de s’effondrer l’un sur l’autre), observées grâce aux interféromètres à lasers déployés en Louisiane et dans l’Etat de Washington.
 
Les scientifiques ont déclaré avoir détecté des ondes gravitationnelles pour la première fois le 14 septembre dernier. Ils affirment que c’est la porte ouverte sur une nouvelle façon d’observer l’univers et d’en connaître davantage sur le phénomène des trous noirs.