fbpx

Mort du Noir Freddie Gray : le policier US Brian Rice acquitté

Mort Noir Freddie Gray Policier Brian Rice Acquitté

Affiche en faveur de Freddie Gray.


 
En avril 2015, un jeune Noir arrêté par la police de Baltimore est mort à la suite de son transport. Le policier le plus gradé lors de l’opération, le lieutenant Brian Rice, vient d’être acquitté. Une décision importante dans le climat politique US, marqué par l’agitation « antiraciste ».
 
Les faits paraissent simples, au début. Le douze avril 2015, Freddie Gray, jeune Noir de 25 prenait la fuite devant les forces de l’ordre à Baltimore, était arrêté, et, à la sortie du fourgon, on diagnostiquait une rupture de la moelle épinière dont il devait décéder six jours plus tard. L’accusation affirme que les policiers auraient dû passer une ceinture de sécurité à Freddie Gray, et que l’accident mortel a eu lieu lors d’un trajet difficile marqué par une conduite brutale. Plusieurs chefs d’accusation ont été précisés par le grand jury contre les six hommes qui ont mené l’opération. Trois d’entre eux avaient déjà été acquittés, le quatrième cas, celui du lieutenant Brian Rice, concernait le policier du grade le plus élevé. Il a été acquitté. Trois autres procès sont prévus d’ici octobre (dont un nouveau jugement). L’accusation est toujours menée sur les mêmes arguments par le procureur de la ville de Baltimore, Marilyn Mosby, et rejetée pour les mêmes raisons par le juge Williams.
 

Freddie Gray mort de maltraitance parce qu’il était Noir ?

 
Concernant Brian Rice, quatre chefs d’inculpation avaient été retenus initialement, homicide involontaire, faute lourde dans le service, offense au second degré, mise en danger de la vie d’autrui. A mi-course, il n’en restait plus que deux. Mais la question centrale a été de savoir pourquoi Freddie Gray n’avait pas été attaché, et si une façon anormale de conduire le fourgon avait causé la blessure mortelle. Selon la défense, le jeune Noir était si violent dans ses réactions, qu’à aucun moment aucun policier n’a pu l’attacher sans se mettre en danger lui-même. Et la conduite du fourgon cellulaire n’a pas été particulièrement brutale. On n’a toujours pas de lumière sûre sur ce qui a causé la mort de Freddie Gray, mais ce qui a été établi est que le procureur Marilyn Mosby a soustrait des témoignages allant dans le sens de la défense d’une part, et qu’elle a échoué à apporter aucune preuve à l’accusation. En conséquence de quoi le juge Williams a acquitté Brian Rice comme il avait acquitté ses collègues, car, selon lui, ne pas attacher une ceinture de sécurité n’est pas en soi un crime.
 

Le policier Brian Rice acquitté par la justice US parce qu’il est Blanc ?

 
Si le procureur Marilyn Mosby ne change pas de méthode, les procès de Garrett Miller le 27 juillet, de William Porter le six septembre et d’Alicia White, le 13 octobre, promettent de mener à la même conclusion. C’est peut-être ce que souhaite l’accusation, afin de persuader le public que « les affaires semblent se suivre et se ressembler », selon l’expression de BFMTV, et d’insinuer de cette manière que, quels que soient les efforts des défenseur du jeune Noir, la justice US rend toujours le même verdict par solidarité de race avec la police. Cela fait partie d’une opération politique qui a commencé avec la mort de Michael Brown à Ferguson dans le Missouri le 9 août 2014. Depuis la mort de ce jeune Noir, les émeutes et l’agitation politique « antiraciste » n’ont pas cessé. Dans l’affaire Freddie Gray, les manifestations ont commencé avant même sa mort, et en moins d’une semaine elles ont tourné à l’émeute, avec incendies et jets de pierres. Avec à la clé six blessés graves et neuf blessés légers dans la police de Baltimore.
 

Pauline Mille

 

Le Lieutenant Brian Rice.

Le Lieutenant Brian Rice.