fbpx

France : l’Ordre des médecins s’oppose à la suppression de la clause de conscience pour l’avortement

Elle est envisagée dans un rapport parlementaire sur les « droits des femmes » qui propose cinq mesures pour faciliter l’accès à l’avortement, parmi lesquelles l’abolition de la période de réflexion de 7 jours et la réintégration de la clause de conscience propre à l’IVG dans le dispositif général de la clause de conscience des médecins.