fbpx

Russie : à l’occasion de Pâques, Poutine remercie l’Eglise orthodoxe d’aider à créer un « esprit de patriotisme »

Paques Poutine Eglise orthodoxe esprit patriotisme Russie
 
Le président russe Vladimir Poutine a assisté dans la nuit de samedi à dimanche à la vigile de Pâques, célébrée par le Patriarche Kirill selon le calendrier orthodoxe. Ce dernier devait rencontrer ensuite des anciens combattants devant lesquels il a symboliquement associé la fête religieuse de Pâques à la victoire soviétique sur le nazisme, dont l’anniversaire sera fêté en Russie en mai prochain.
 
Présent avec Dimitri Medvedev et son épouse, ainsi que le maire de Moscou, Vladimir Poutine a assisté à la plus grande fête orthodoxe célébrée en Russie, avant de prendre la parole pour s’adresser à toute la communauté orthodoxe.
 

Pour Poutine, l’Eglise orthodoxe aide à créer un « esprit de patriotisme » en Russie

 
Dans son message de félicitations adressé à l’occasion de la fête de Pâques, Poutine a précisé que « la grande fête de Pâques offre à tous les croyants joie et espoir, et les associe aux sources spirituelles et aux traditions nationales ». Mais il a également remercié l’église orthodoxe d’aider à créer un « esprit de patriotisme » parmi la jeune génération.
 
« L’Eglise russe orthodoxe joue un rôle immense dans la sauvegarde de notre riche patrimoine historique et culturel, et dans la renaissance des valeurs morales éternelles. Elle travaille sans relâche à l’unité, à consolider les liens familiaux, et à former la génération montante dans un esprit de patriotisme » a déclaré Poutine : « Elle fait beaucoup pour résoudre les problèmes sociaux actuels et pour renforcer l’entente internationale et interreligieuse dans le pays. Ce travail est d’une grande importance aujourd’hui et mérite le plus grand respect. »
 

Le patriarche orthodoxe compare la fête de Pâques à la victoire soviétique sur le nazisme

 
De son côté, le patriarche Kirill a symboliquement associé la fête de Pâques à la victoire soviétique sur le nazisme et immédiatement créé une vive controverse sur les réseaux sociaux, malgré les félicitations du président lui-même.
 
« Célébrons la victoire du bien sur le mal, qui prend différentes formes, mais poursuit toujours le même but » a-t-il déclaré, qui a fait cette mise en garde : « Si le Mal n’est pas détruit au niveau mondial, il détruira la vie et la civilisation humaine. » Si c’est à la manière dont les Soviétiques ont vaincu les Nazis…