fbpx

Le patriarche copte accuse l’Occident de complicité avec les extrémistes islamiques

patriarche copte Occident complicité extrémistes islamiques
 
Lors de sa visite en Russie, le patriarche copte orthodoxe Tawadros II a déclaré à l’occasion d’une interview télévisée à Al-Hayat que les groupes extrémistes au Proche-Orient sont aussi le fruit de stratégies erronées de l’Occident. Il a évoqué une « complicité » de l’Occident avec des groupes fanatiques, dont l’objectif est un nouvel équilibre du pouvoir dans la région.
 

Le patriarche copte dénonce les complicités de l’Occident

 
Le patriarche a déclaré que l’éradication totale des communautés chrétiennes autochtones de ces régions – elles y sont le plus souvent depuis les tout premiers temps du christianisme – fait partie de cette stratégie.
 

Pas de condamnation des extrémistes islamiques

Tawadros II a estimé que la confiance de ceux qui espèrent trouver en Occident un soutien pour les communautés chrétiennes des pays arabes et du Proche-Orient est dévoyée. Il cite l’exemple des réactions médiatiques déchaînées lorsque la porte d’une église a été brûlée en Egypte – « D’aucuns ont pensé que l’Amérique pourrait nous aider. » Mais en août 2013, lorsque des dizaines d’églises et d’écoles ont été brûlées par les musulmans, « personne n’a bougé ».
 
Le patriarche a précisé que lors des prochaines élections en Egypte, son Eglise ne soutiendra aucune liste en particulier mais que des Chrétiens seront présents sur toutes les listes, comme le prévoit la nouvelle Constitution. C’est aussi une manière d’éviter la marginalisation par le regroupement qui fait des Chrétiens des cibles faciles, sans doute.