fbpx

La Pologne propose deux milliards de dollars pour avoir une base américaine permanente. La Russie parle de conséquences « dangereuses »

Pologne Russie base américaine permanente
 
Un document publié par le site polonais Onet et en anglais par le site Politico expose les propositions du ministère de la Défense polonais pour une base américaine permanente sur son territoire. Il s’agirait, selon les informations recueillies auprès du ministère de la Défense par Onet, d’un document de travail présenté à l’administration américaine ainsi qu’à plusieurs think-tanks « prestigieux » comme l’Atlantic Council. Ce document, intitulé en anglais « Proposal for a U.S. Permanent Presence in Poland », est désormais accessible au public, ce que le site Onet considère comme une preuve de l’amateurisme du gouvernement du PiS auquel ce média est généralement hostile. Selon le média russe RT, « Moscou avertit contre les conséquences dangereuses » des propositions polonaises. En Russie, le porte-parole du Kremlin a déclaré que la présence permanente de troupes américaines sur le sol polonais « n’améliorerait pas la sécurité et la stabilité en Europe ».
 

Comme d’habitude, les réactions très exagérées de la Russie à l’encontre de la Pologne

 
« Le déploiement d’une base permanente de l’OTAN fait de la Pologne une des principales cibles en cas de conflit potentiel », a également prévenu le vice-président de la commission des affaires étrangères de la chambre haute du parlement russe. RT rappelle aussi à cette occasion la signature par la Pologne au mois de mars d’un contrat de 4,75 milliards de dollars pour l’acquisition du système antimissile américain Patriot. Sur Radio Sputnik, le politologue russe Vladimir Chapovalov a estimé que la Pologne cherche à devenir le principal allié des États-Unis en Europe et que cet effort est dirigé aussi bien contre l’Allemagne que contre la Russie, selon ses propos repris par le site polonais Do Rzeczy. Pour le vice-président de la commission de la défense de la Douma interrogé par le site Sputnik en langue polonaise, la politique de Varsovie vise la confrontation à proximité de la frontière russo-polonaise.
 

Il ne s’agirait que d’une base permanente très modeste pour pérenniser la présence militaire américaine actuelle

 
En réalité, les propositions polonaises concernent le déploiement permanent sur son territoire d’une brigade blindée en lieu et place du déploiement rotationnel actuel. Il s’agirait donc de rendre permanente la présence de 4 500 soldats américains environ, ce qui en soi peut difficilement être considéré comme une menace pour la Russie. La divulgation par Onet des propositions polonaises fait suite à la demande formulée le 24 mai par le Sénat américain à l’attention du secrétaire de la Défense d’un rapport sur la possibilité pratique d’un stationnement permanent d’une brigade américaine sur le sol polonais. Une demande saluée par le président de la Diète polonaise pour qui une présence permanente de forces de l’OTAN sur son flanc oriental est nécessaire.
 
Le vice-premier ministre et ministre polonais des Sciences et de l’Enseignement supérieur, Jarosław Gowin, en visite en Israël après être passé par les Etats-Unis, a toutefois déclaré ce mardi sur Polskie Radio 24 qu’il faudrait, pour obtenir une présence militaire américaine permanente sur le territoire polonais, amender la récente loi mémorielle à l’origine d’un conflit entre la Pologne d’une part et les organisations juives et Israël d’autres part. C’est ce que tous les interlocuteurs du ministre à Washington lui auraient fait comprendre. Ce qu’il n’a pas dit, c’est qu’une autre source potentielle de tensions entre les Etats-Unis et la Pologne existe : la question de la restitution des biens des Juifs victimes de la Shoah. Si la Pologne cherche à rendre permanente la présence militaire actuelle de l’US Army, c’est peut-être aussi pour éviter que les Américains puissent utiliser comme instrument de chantage le caractère provisoire, quoiqu’à durée indéterminée, de leur présence actuelle.
 

Olivier Bault