fbpx

Pro-famille ou pro-gay : qui a le plus d’argent ?

pro-famille pro-gay argent
 
Human Rights Campaign (HRC) est lobby des droits LGBT le plus puissant, ce qui ne l’empêche pas de s’émouvoir devant les « ressources » et le « réseau » qui renforce ces « sectaires extrémistes » des droits de la famille. Le groupe présente les responsables de ces mouvements sous les traits patibulaires de repris de justice  : sous le titre « le réseau de la haine » les voici présentés comme de puissants et « infatigables » activistes présents sur les cinq continents.
 
C’est ce qui a incité l’équipe de LifeSiteNews à comparer les budgets de ces groupes avec les moyens financiers des « pro-gay ». Et sans surprise, ces derniers ont beaucoup plus d’argent.
 
Sur les neuf groupes pro-famille dénoncés comme alimentant une haine mondiale contre les pro-gay, deux ont un budget annuel inférieur à 50.000 dollars ; les deux suivants ont moins de 100.000 dollars par an. Le cinquième de ces groupes affiche un budget de fonctionnement de 110.000 $, mais avec zéro actifs. Une organisation de parents, avec un budget annuel de 500.000 dollars, paraît plus riche, mais seule une petite partie de cet argent est utilisé pour les campagnes pro-famille.
 

Pro-famille : rarement riches

 
Alliance Defending Freedom, assure HRC, dispose de 45 millions de dollars annuels. Le groupe serait sans doute ravi si c’était vrai, mais cette alliance spécialisée dans les affaires judiciaires (dont on connaît le coût aux Etats-Unis) a déclaré 38 millions dans sa dernière feuille de revenus. La National Organization for Marriage a reçu 12 millions de dollars de dons en 2012 et fait face aujourd’hui à une dette de 3.000.000 $ contractée lors de ses batailles juridiques contre les projets de légalisation du « mariage » de même sexe dans de nombreux Etats. L’American Center for Law and Justice est crédité de 17 millions de dollars de revenus par an quand la réalité semble plus proche d’un million.
 

Pro-gay  : l’argent par millions

 
En face, note LifeSite, les chiffres se comptent bien plus volontiers en millions.
 
• Arcus Foundation : ce groupe a réparti 35 millions de dollars en donations pour promouvoir l’homosexualité dans le monde en 2012 ; il annonce un actif de 171 millions.
 
• Lambda Legal : cette association intervient dans les procédures judiciaires ; son budget annuel est de 14 millions et ses actifs représentent 19 millions de dollars.
 
• GLSEN fait la promotion de l’acceptation de l’homosexualité dans les écoles, à raison de 6.000.000 $ de dépenses l’an dernier, avec 4,5 millions d’actifs.
 
• PFLAG (Parents et amis des lesbiennes et des gays) roule avec 3 millions de dollars, et 1 million d’actifs.
 
• GLAAD annonce des revenus de 4 millions, 5 millions de dépenses et 5,8 millions d’actifs en 2013.
 
• International Gay and Lesbian Human Rights Commission affiche un budget de $2,2 millions, 1,5 million d’actifs.
 
• ILGA (International Lesban, Gay, Bisexual, Trans and Intersex Association) a dépensé $ 1,2 en 2012 ; elle a 150.000 $ en réserve.
 
• Astraea Lesbian Foundation for Justice (promotion des gays à l’étranger), a des revenus de 6,3 millions de dollars et un actif de 8 millions en 2013.
 
Voilà huit mouvements pro-gay (ce ne sont pas seuls) : ensemble, ils ont disposé l’an dernier de 85,7 millions à dépenser et possèdent plus de 236 millions de dollars d’actifs.
 
C’est nettement plus que les pro-famille américains, qui ont une activité exclusivement nationale (à l’exception de Family Rights Watch, non pris en compte par HRC).
 
Qui sont les puissants exportateurs de leur vision du monde ? La réponse est facile.