fbpx

Rouble russe et yuan chinois contre le dollar

Dimanche, le porte-parole du chef de l’Etat russe Dmitri Peskov affirmait que le président russe Vladimir Poutine et son homologue chinois Xi Jinping avaient évoqué la possibilité de paiements en yuans dans des domaines variés :« Une grande attention a été prêtée au sujet de payement en yuans dans les domaines les plus différents, dont celui très sensible de la coopération militaire et technique, ce qui contribuerait au renforcement du yuan en tant que devise régionale de réserve ».
 
Aujourd’hui, intervenant au 22e sommet annuel de l’APEC qui vient de s’ouvrir à Pékin, Vladimir Poutine déclarait très clairement que la comptabilité en rouble russe et en yuan chinois affaiblirait très probablement l’influence du dollar sur des secteurs d’énergie mondiaux, poursuivant logiquement : « La coopération avec les pays de la région Asie-Pacifique est stratégique et prioritaire. Il est très important que nos relations avec la majorité écrasante des pays de la région soient caractérisées par un fond constructif et positif ».
Pendant ce temps-là, VTB, la deuxième plus grande banque de Russie a annoncé qu’elle envisageait de quitter la place de Londres pour rejoindre le marché chinois…
 
Une attaque en règle et désormais très explicite.