fbpx

« Scandale des prêtres pédophiles » : 7 cas seulement d’abus sexuels du clergé sur des mineurs  relevés en 2015 aux États-Unis

Scandale prêtres pédophiles Etats Unis Abus sexuels mineurs
 
Comme chaque année à pareille époque, le Conseil national de surveillance (National Review Board) de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis (United States Conference of Catholic Bishops, USCCB), mis en place à la suite du « scandale des prêtres pédophiles », publie son rapport annuel sur les abus sexuels commis sur des mineurs par des membres du clergé.
 

Une traque systématique des abuseurs sexuels dans le clergé

 
Ce Conseil avait été institué en juin 2002 par les évêques américains lors de leur assemblée plénière de printemps, après les révélations l’année précédente par le quotidien Boston Globe d’abus sexuels commis par des membres du clergé sur les mineurs. Abus, il faut le dire, trop souvent dissimulés par la hiérarchie épiscopale, et qui ont été mondialement popularisé, à tort, comme le « scandale des prêtres pédophiles ». Ce Conseil, composé d’universitaires et de spécialistes laïcs, a notamment pour fonctions de signaler et d’étudier les allégations d’abus sexuels qui viennent à sa connaissance et de conseiller les institutions de la Conférence épiscopale chargée de mettre en application la Charte pour la protection des enfants et des jeunes (Charter for the Protection of Children and Young People) établie par la conférence épiscopale en 2005.
 

7 cas d’abus sexuels sur mineurs commis par 0,01 % du clergé des Etats-Unis…

 
Le rapport portant sur l’année 2015 – et couvrant la période allant du 1er juillet 2014 au 30 juin 2015 – a été rendu public à la mi-mai 2016 (on peut le télécharger ici).
 
Il ressort de cette étude scientifique que, sur cette période, 7 allégations, avec preuves à l’appui, d’abus sexuels sur des mineurs ont été retenues contre des membres du clergé diocésain – le clergé régulier n’entre pas dans le cadre de cette étude particulière. Au cours de cette période, l’Église catholique aux États-Unis se composait de 35.987 prêtres et 16.251 diacres. Autrement dit, des cas avérés d’abus sexuels sur des mineurs n’ont pu être imputés qu’à 0,01 % du clergé diocésain des États-Unis.
 

Le « scandale des prêtres pédophiles » est un scandale de prêtres homosexuels

 
Comme le dénonce avec vigueur Bill Donohue, président de la Catholic League for Religious and Civil Rights, on s’aperçoit que, d’une année sur l’autre, « il y a des choses qui ne changent pas. Comme d’habitude, 81 % des victimes sont de sexe masculin et la plupart post pubères […] Ce qui veut dire que ce sont des [prêtres] homosexuels qui constituent la plus grande partie du problème, alors que personne ne mentionne ce fait ». Est-ce si curieux que cela ?
 

Adam Villiers