fbpx

Etats-Unis : la surveillance de la NSA prépare la cyberguerre

Snowden – documents – cyberguerre – Etat-Unis - NSA
 
Depuis huit ans la NSA, l’Agence américaine de la sécurité, a lancé une cellule de formation appelée Politerain, qui recrute notamment « des éléments qui veulent casser des choses ».
 
Le programme inclut effectivement la dégradation ou la destruction d’ordinateurs, de serveurs, de réseaux pour servir les intérêts américains. Le but ? Développer « une mentalité de pirates » qui attaquent et non défendent.
 

Les documents de Snowden révèlent le plan de cyberguerre de la NSA

 
Samedi, le site du magazine allemand Der Spiegel dévoilait effectivement les résultats d’une longue étude de documents confidentiels récupérés dans les archives d’Edward Snowden, et réalisée par une équipe de journalistes, de hackers et d’experts en sécurité informatique.
 
Ces document affirment qu’après l’obtention de l’accès « permanent » aux systèmes ennemis, la phase trois de la stratégie de cyberguerre des Etats-Unis leur permettra d’asseoir leur domination par « l’escalade dans le contrôle en temps réel ».
 
On y apprend comment les Etats-Unis et ses quatre alliés le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande, le Canada et l’Australie se préparent à des cyberguerres : les documents montrent que les outils numériques constitueront les principales armes des prochaines guerres.
 
« Internet y jouera un rôle critique puisqu’il sera utilisé pour paralyser les réseaux informatiques et ce faisant paralyser les infrastructures comme les réseaux énergétiques et d’approvisionnement en eau, les usines, les aéroports ou même les communications téléphoniques » explique l’article du magazine allemand.
 
Une guerre dont les civils sont déjà les premières victimes.
 

Une cyberguerre menée par les Etats-Unis pour « dominer »

 
N’importe quel internaute peut être complice dans cette guerre, tel un employé dont le téléphone piraté récolte des données sur son entreprise et ses dirigeants ; un « complice qui ne se méfie pas » précisent ces documents fournis par Snowden.
 
En clair, la surveillance générale révélée par Snowden il y a quelques années n’est qu’une étape du processus de la NSA, et précisément l’« étape 0 ».
 
Mais ce n’est pas tout : la NSA a également mis en place des systèmes chargés d’espionner les systèmes d’espionnage ennemis, qui espionnent eux-mêmes d’autres agences de renseignement.
 
En clair, la NSA profite de ses recherches comme de celles des autres pour tout « dominer ».
 
Le tableau d’ensemble se précise : l’espionnage révélé par Snowden s’inscrit dans le cadre de la cyberguerre dirigée par les services et qui servira à justifier toutes les intrusions dans la vie privée des internautes.