fbpx

Sondage sur le site d’Al Jazeera : 81 % des internautes arabophones soutiennent les terroristes de l’Etat islamique

sondage Al Jazeera soutien Etat islamique terroristes
 
Dans un récent sondage mené par Aljazeera.net, le site internet de la chaîne de télévision Al Jazeera, les votants ont largement soutenu le groupe terroriste de l’Etat islamique, avec 81 % de « oui » en réponse à la question de savoir s’ils approuvaient ou non les conquêtes de l’Etat islamique dans la région.
 
Le sondage, qui demandait (en arabe) : « Soutenez-vous les victoires de l’Etat islamique en Irak et en Syrie ? », a reçu 38.000 réponses. Seules 19 % d’entre elles étaient négatives.
 
L’audience de la chaîne de télévision arabe Al Jazeera est essentiellement composée de musulmans sunnites qui vivent dans le monde arabe. Le plus gros nombre de téléspectateurs se trouve en Egypte et en Arabie Saoudite, mais également… aux Etats-Unis !
 

38.000 d’arabophones répondent au sondage d’Al Jazeera, 81 % soutiennent l’Etat islamique !

 
Al Jazeera revendique plus de 40 millions de téléspectateurs dans le monde arabe.
 
La nouvelle selon laquelle une large majorité des votants du site d’Al Jazeera soutient l’Etat islamique n’est pas une immense surprise : la chaîne de télévision, financée par le Qatar et basée à Doha, a déjà été plusieurs fois soupçonnée de soutenir la vision du monde de l’organisation terroriste.
 
Après le 11 septembre 2001 et selon l’enquête du New York Times, le siège de la chaîne Al Jazeera avait fièrement affiché des portraits d’Oussama Ben Laden habillé comme le « Prophète ». A l’époque, 50 % des spectateurs avaient apporté leur soutien à Ben Laden, lors d’une enquête similaire à celle qui est aujourd’hui menée au sujet de l’Etat islamique.
 

Al Jazeera régulièrement accusée de soutenir et encourager les terroristes

 
Al Jazeera est par ailleurs accusée d’entretenir de solides liens avec des groupes islamistes sunnites, parmi lesquels les Frères musulmans, considérés comme des terroristes dans de très nombreux pays.
 
En 2013, des dizaines de membres de l’antenne située en Egypte avaient protesté contre la « couverture biaisée » des événements en faveur des Frères musulmans.
 
Plus récemment encore, à la mi-mai, un ancien journaliste de la version anglophone d’Al Jazeera a accusé son ancien employeur d’être un espion du Qatar. Il a également accusé la chaîne de servir les intérêts des Frères musulmans.
 
Une autre enquête a révélé que la NSA avait inscrit le responsable du bureau d’Al Jazeera à Islamabad sur la liste des terroristes en tant que membre des Frères musulmans…
 

Béatrice Romée