fbpx

POLICIER/GANGSTER Suburra •


 
Suburra – la banlieue en italien – serait le film policier de l’année chez nos voisins transalpins. Il y est question d’une opération immobilière majeure de réhabilitation d’Ostie, dans le but de transformer le littoral si négligé de Rome en grand pôle de loisir de l’agglomération capitale. Or, un tel projet, qui paraît à l’évidence d’intérêt régional et même national, très soutenable, voire rationnel, et objet d’une loi-cadre au parlement, est l’objet dans les coulisses de compétitions féroces entre de multiples acteurs à l’honnêteté plus que douteuse. Des politiciens sont corrompus, et ont des mœurs privées parfois douteuses, ce qui les met en contact avec des criminels. Les mafieux essaient de s’entendre, difficilement, du fait d’une tendance à s’assassiner entre eux. Tous les ingrédients du bon policier, dans le sous-genre du film de gangsters, sont là.
 

Suburra : des excès fort regrettables

 
Or, des qualités indiscutables se mêlent à des défauts énormes. Les nombreux personnages jouent un rôle pertinent dans l’intrigue, qui demeure lisible pourtant. L’interprétation réaliste des acteurs brille par sa justesse. Certains milieux particuliers, dont les Tziganes de Rome, sont bien décrits. L’histoire se tient, à quelques faiblesses près sur la fin, mais dans le but de punir un peu artificiellement les méchants, donc en un sens sauver la morale.
 
Toutefois, il y a un abus net dans le fait de montrer les scènes de débauches et de meurtres, en longueur ou gros plans. Un homme politique italien de premier plan passerait-il une soirée en compagnie de deux prostituées, dont une mineure ? Il y a eu des précédents. Donc il est d’autant moins besoin d’étaler cette sensualité déréglée à l’écran. Le public honnête n’est pas idiot, et des coupes claires n’auraient pas nui à l’œuvre et sa compréhension, au contraire. De même, montrer comme un documentariste consciencieux les gestes techniques du meurtre au couteau ne s’imposait pas, non plus que la prise de drogues.
 
Ces excès sont fort regrettables en soi et du fait même de toutes les qualités de Suburra.
 

Hector Jovien

 
 
Suburra film policier sous genre gangsters