fbpx

Tuer des loups ne sauve pas forcément le bétail

Des scientifiques viennent de montrer que, contrairement aux idées reçues, tuer des loups n’aide pas toujours à réduire les attaques contre le bétail, du moins en Amérique.
 
Ces chercheurs de l’Université de Washington ont observé que pour chaque loup tué dans l’Idaho, le Montana et le Wyoming ces 25 dernières années, il y a eu une augmentation de 5 % des attaques mortelles contre les moutons.
 
Les attaques n’ont commencé à se raréfier que lorsque le nombre de loups a décru de plus de 25 %.