fbpx

Twitter vient de fermer cinq comptes parodiques sur Vladimir Poutine et le Kremlin

Accusé de censure, Twitter a fait dire par un porte-parole que la société ne fait aucun commentaire sur les comptes individuels « pour des raisons de vie privée et de sécurité ». Il a précisé que les comptes parodiques doivent clairement indiquer qu’ils n’ont aucun lien avec le sujet du compte en utilisant un mot tel « parodie », « faux », « fan » ou « commentaire ».
 
Cela peut paraître raisonnable, en effet, de protéger les personnes du détournement de leur nom. Et plusieurs de ces comptes fermés ont été, depuis, rouverts.
 

Mais la concomitance des mesures prises contre différents sites se moquant de Poutine, du ministre des affaires étrangères russes ou de l’ambassadeur russe au Royaume-Uni est intéressante à relever.