fbpx

L’UE ne peut donner de leçon de démocratie à la Turquie

Le président turc a vivement critiqué l’Union européenne hier, alors que cette dernière avait dénoncé les atteintes à la liberté de la presse en Turquie, après l’arrestation de 30 personnes dimanche dernier, dont quelques journalistes d’opposition.
 
L’Union européenne avait alors rappelé que les négociations d’adhésion de son pays dépendaient de son respect des règles démocratiques.
 
Erdogan a conseillé à l’Europe de « se regarder dans un miroir », affirmant que son pays avait par exemple rompu les relations avec la Syrie et l’Egypte à cause de leurs régimes.
 
Il a donc prié l’UE de se mêler de ses affaires. « Il vous appartient de faire entrer ou non la Turquie », a-t-il souligné, précisant toutefois que la Turquie définirait elle-même sa route dans tous les cas.