fbpx

L’Arabie Saoudite fait des coupes sombres dans les salaires des ministres et les bonus des les employés

Le roi Salman n’a pas le choix : la chute des prix du pétrole continue de peser sur l’économie du royaume. Les ministres vont donc devoir renoncer à 20 % de leur salaire, y compris le successeur du roi qui est en même temps ministre de l’intérieur. Désormais, ils payeront eux-mêmes leur ligne téléphonique personnelle.
 
Les aides au logement et pour les frais de voiture seront également réduites de 15 %, pour le conseil du roi.
 
Quant aux étrangers travaillant pour le gouvernement, tous ceux qui sont considérés comme « non essentiels » verront un terme mis à leurs contrats.
 
Les répercussions risquent d’être importantes alors que 70 % des Saoudiens travaillent dans le secteur public et que la moitié des dépenses publiques en 2015, soit 120 milliards de dollars, sont essentiellement consacrées aux salaires et autres allocations qui leur sont versés.
 
L’histoire ne dit pas si le roi et sa famille se soumettent au même régime maigre.