fbpx

Chine : bientôt davantage d’investissements à l’étranger que d’investissements étrangers reçus

C’est une inversion de tendance : la Chine n’est plus tant terre de délocalisation depuis les pays développés qu’acheteur à l’international, notamment en vue de sécuriser ses approvisionnements en matières premières et énergie. Ce sont les sociétés d’Etat qui achètent ainsi l’industrie et les réserves de l’étranger, avec la bénédiction du gouvernement central communiste.