fbpx

Au Royaume-Uni, des élèves humiliés à l’école parce que leurs parents ont refusé la visite d’une mosquée

eleves-humilies-ecole-refus-visite-mosquee-parents-Royaume-Uni-2
 
Dix enfants d’une école primaire de Cornouailles au Royaume-Uni, ont dû expliquer publiquement devant leurs camarades pourquoi ils ne participeront pas à la visite d’une mosquée organisée par l’établissement.
 

Les enfants humiliés publiquement pour les dresser contre leurs parents

 
Ce sont les parents de ces enfants de 8 à 11 ans qui ont refusé de les autoriser à participer à la sortie scolaire programmée pour le début du mois de mai. En contraignant les enfants à s’expliquer à propos d’une décision prise par leurs parents, les autorités ont fait coup triple : ils les ont humiliés au nom du politiquement correct, ils ont nié, sapé l’autorité parentale, et ils ont tout fait pour dresser les enfants contre les parents vus comme responsables de leur humiliation.
 
Les enfants de l’école Lostwithiel devaient visiter la mosquée voisine dans le cadre de leurs cours d’études religieuses. Cette petite école rurale ne compte que 156 élèves. 100 d’entre eux devaient participer à la sortie afin de s’entendre expliquer que les groupes djihadistes comme l’Etat islamique n’ont pas la bonne interprétation de l’islam.
 

Les parents obligés de préciser que le refus de la visite d’une mosquée n’est pas le fait des élèves de 10 ans !

 
Les dix parents qui ont refusé de laisser participer leurs enfants ont évoqué des questions de sécurité, craignant le terrorisme islamique. Ils ont vivement réagi en apprenant que leurs enfants avaient été interrogés les uns après les autres, publiquement, sur les raisons de leur absence. Car à l’évidence, la décision ne venait pas des enfants eux-mêmes.
 
La directrice de l’école, Kat Smith, n’a rien voulu entendre. A l’en croire, l’école n’a fait que son devoir : promouvoir l’acceptation de la « différence » des croyances et des ethnies : « C’est la première fois que les élèves de l’école sont invités à aller visiter une mosquée. Pour eux, c’est une occasion exceptionnelle d’apprendre à connaître des croyances différentes, et cela permet de s’assurer qu’ils connaissent les différents aspects de la Grande-Bretagne moderne », a-t-elle expliqué.
 

L’école fait visiter une mosquée pour promouvoir le multiculturalisme au Royaume-Uni

 
L’école a toutefois reconnu que les parents avaient le droit de retirer leurs enfants des cours d’éducation religieuse de manière permanente ou temporaire.
 
Cela n’a pas empêché la directrice d’insister : « L’école sait que les enfants qui grandissent dans le Cornouailles ont peu de contact avec des musulmans, et nous avons un devoir depuis l’Equality Act de 2000 de promouvoir de bonnes relations entre les personnes de différentes religions ou ethnies. »
 
Ce qui est bien plus important, bien sûr, que de reconnaître les droits des parents sur l’éducation de leurs enfants.
 
La stratégie d’humiliation publique des enfants dont les parents refusent le politiquement correct a déjà été utilisée pour promouvoir le « mariage » homosexuel. Il faudra qu’ils apprennent à leurs enfants à répondre obstinément à toute inquisition de s’adresser à leurs parents.
 

Béatrice Romée