fbpx

Les États-Unis vendront pour 1,29 milliard de dollars de bombes intelligentes à l’Arabie Saoudite

États-Unis vente bombes intelligentes Arabie Saoudite
 
Le Département d’Etat des Etats-Unis vient d’approuver un contrat de vente de « bombes intelligentes » pour 1,29 milliard de dollars à l’Arabie Saoudite, son alliée au Proche-Orient. Le royaume wahhabite a besoin de refaire ses stocks alors qu’il mène sa guerre contre les insurgés chiites au Yemen et participe aux frappes contre l’Etat islamique en Syrie, a précisé le Pentagone mardi.
 
Le Congrès américain a encore la possibilité de bloquer la vente pendant une période de 30 jours : une démarche très rare, dans les faits, puisque ce type d’accord est généralement passé au crible avant d’être officiellement rendu public.
 
Ainsi les Etats-Unis épousent en quelque sorte les causes de l’Arabie, continuent d’alimenter l’instabilité et soutiennent objectivement un régime islamique qui, sous bien des rapports, n’a pas grand-chose à envier au Califat en termes de totalitarisme musulman.
 

1,29 milliard de dollars de vente d’armes par les Etats-Unis à l’Arabie Saoudite

 
La vente de bombes intelligentes et autres équipements d’armement à l’Arabie Saoudite permet à Barack Obama de tenir ses engagements vis-à-vis de ses alliés sunnites du Conseil de Coopération du Golfe. C’est aussi un moyen de les rassurer après la participation de l’administration américaine à l’accord sur le nucléaire avec le rival de toujours, l’Iran.
 
Les quelques 22.000 bombes – « intelligentes » ou non – et 5.000 kits de munitions permettront à l’Arabie de faire face aux menaces qui sévissent dans la région et surtout de sécuriser ses réserves de pétrole, les plus importantes au monde. Elles permettront également à l’aviation saoudienne d’entretenir de fortes relations militaires avec les États-Unis, en en renforçant la capacité de coopération dans le cadre de missions conjointes.
 

Bombes intelligentes, munitions, missiles Patriot pour un pays où sévit la charia

 
Cet accord de vente fait suite à l’accord de principe pour la livraison de 600 missiles Patriot PAC-3 pour un montant de 5,4 millards de dollars, alors que le mois dernier, l’administration Obama a déjà approuvé la vente de 4 navires de combat côtier pour un montant de 11,25 milliards de dollars.
 
De fait, l’Arabie Saoudite reste l’un des plus gros acheteurs d’armes américaines.
 

Nicklas Pélès de Saint Phalle