fbpx

Le fisc américain envoie des données personnelles à des gouvernements étrangers

fisc américain données personnelles gouvernements étrangers
 
Le gouvernement américain envoie depuis plusieurs années les informations des comptes bancaires d’étrangers installés aux Etats-Unis à des gouvernements étrangers, en échange d’informations sur des contribuables américains résidant à l’étranger.
 
Le Wall Street Journal révèle que le processus va devenir automatique, et concerner toujours plus de monde.
 
« Cet effort révolutionnaire a fondamentalement changé notre relation avec des autorités fiscales dans le monde entier, tout en nous aidant dans le combat contre la fraude fiscale pour mettre tout le monde sur un pied d’égalité », a commenté le commissaire du fisc américain John Koskinen.
 

Toutes les données personnelles partagées automatiquement avec des gouvernements étrangers

 
Ces données regroupent les noms, les adresses, les numéros d’identification fiscale, les numéros de compte, les mouvements des comptes eux-mêmes… Autant d’informations qui pourraient ne pas être protégées par les gouvernements étrangers avec lesquels travaillent les Etats-Unis, ce qui inquiète légitimement les personnes visées.
 

La collaboration du fisc américain avec toujours plus de pays

 
Le système fiscal américain a rappelé que les pays devaient répondre à certains critères pour assurer une protection de ces données… Cette semaine, 16 nouveaux pays sont entrés en collaboration avec le fisc américain, parmi lesquels le Brésil, l’Afrique du Sud et l’Inde.