fbpx

Le gaz hilarant pour traiter la dépression sévère ?

Il suffisait d’y penser : aider les gens profondément tristes en les faisant rire. Selon une étude de la faculté de médecine de Saint-Louis, Missouri, les patients ayant reçu le gaz hilarant ont montré pour les deux tiers une amélioration de leurs symptômes, pour un tiers seulement de ceux qui ont inhalé un placebo. Les effets étaient bien plus rapides que ceux des antidépresseurs : ils étaient perceptibles deux heures après le début du traitement, contre deux semaines pour les cachets aux effets secondaires autrement plus ennuyeux.