fbpx

Le pape François a demandé aux Polonais d’accueillir ceux qui ont fui la guerre et la faim

La Pologne qui n’a plus un seul élu de gauche et qui est prête à entreprendre des réformes conformes à la loi naturelles se fait ainsi taper sur les doigts, elle qui rejette la migration de masse depuis les pays islamiques.
 
Le pape s’exprimait devant les responsables politiques au château de Wawel.
 
Il faut un « supplément de sagesse et de miséricorde » face à la question des migrants, a-t-il dit, avant d’appeler la Pologne à agir pour l’environnement, elle dont l’une des principales richesses est une « énergie fossile », le charbon.