fbpx

La police israélienne tire des grenades assourdissantes contre les manifestants d’origine éthiopienne

Une cinquantaine de personnes, en majorité des policiers, ont été blessées lors d’une manifestation organisée à Tel Aviv contre les violences policières et la discrimination des Israéliens d’origine éthiopienne. La police montée a tiré des grenades assourdissantes pour disperser la foule et l’empêcher de s’en prendre à la mairie de Tel-Aviv.
 
Quelque 10.000 personnes selon la presse, 3.000 selon la police, étaient venues manifester à Tel Aviv, trois jours après un rassemblement à Jérusalem, qui avait également dégénéré.