fbpx

Poutine refuse que nazisme et stalinisme soient mis « dans le même panier »

Tout en reconnaissant que la tentative d’imposition « par la force » du communisme en Europe après la Seconde Guerre mondiale n’était « pas une bonne chose », le président russe Vladimir Poutine a affirmé qu’il était ridicule de vouloir mettre le nazisme et le stalinisme « dans le même panier ».
 
Contrairement au nazisme, a-t-il expliqué, le stalinisme n’a jamais tenté d’éradiquer des groupes ethniques : « Aussi répréhensible que fut le régime de Staline, avec toutes ses répressions et ses déportations ethniques, il n’a jamais tenté d’éradiquer totalement un groupe ethnique », a déclaré Poutine.