fbpx

Réchauffement climatique : les sceptiques en savent plus sur la climatologie que les alarmistes

Une nouvelle étude menée par le professeur Dan Kahan de l’Université de Yale montre que les climatosceptiques, qui remettent donc en doute l’existence d’une responsabilité humaine dans un quelconque « réchauffement global », en savent plus sur la climatologie que les alarmistes…
Voilà qui ne manque pas d’ironie : les tenants d’un « réchauffement global » aiment à traiter les sceptiques d’« ignorants » et d’« anti-science »…
Sur 9 questions posées sur le climat à 2.000 participants, les sceptiques ont donné en moyenne 4,5 bonnes réponses quand les alarmistes n’en ont donné que 4…