fbpx

Les Républicains réclament l’audition de la Fed

Republicains audition Fed
 
La pression monte pour auditionner la Fed. Malgré une opposition frénétique de cette dernière et des dirigeants démocrates, les législateurs républicains vont demander l’audition de la Reserve Fédérale. Renforcés par les dernières élections qui leur ont donné la majorité au Sénat alors qu’ils détenaient déjà celle de la Chambre des Représentants, les Républicains espèrent pouvoir enfin scruter les agissements de cette banque centrale privée qui est toujours parvenu à conserver le secret.
 
Les Républicains déterminés à auditionner la Fed
 
Malgré l’opposition très ferme des dirigeants de cette dernière, le Républicain Ron Paul et quelques-uns de ses collègues sont très déterminés à présenter ce projet de loi dès cette année. Le Congrès a déjà promis de l’inscrire très rapidement à l’ordre du jour.
 
Les partisans de cette loi entendent mettre en lumière le fonctionnement de cette banque privée qui, en pleine crise économique, créée des milliards de dollars ex nihilo tout en percevant des intérêts dessus.
 
Mais les critiques portent bien plus loin. A l’heure où la dette des Etats-Unis atteint les 18 mille milliards de dollars, les manipulations de la masse monétaire par la Fed ont des conséquences économiques et donc politiques considérables. En contractant la masse monétaire et en restreignant le crédit, elle bloque l’activité financière et économique. En sens inverse, une politique monétaire trop accommodante provoque une bulle financière qui, en éclatant, causera de graves dommages à l’économie. Deux manières invisibles d’influencer profondément l’économie d’un pays sans que les gouvernés n’en prennent conscience.
 

L’audition de la Fed populaire chez les Américains

 
La Fed prête également, et surtout, à qui elle veut : elle favorise des déficits américains en prêtant à des pays étrangers, des « amis », des sociétés étrangères et mêmes aux banques de pays étrangers hostiles…
 
L’audit de la Fed a été approuvé par la Chambre des représentants à deux reprises. La dernière remonte à septembre 2014 quand 333 voix contre 92 se sont portées sur ce projet. Il permettrait d’ouvrir les comptes de la banque centrale pour la première fois depuis sa création en 1913.
 
A noter par ailleurs que 75% des Américains y sont favorables.
 
Une lutte contre la Haute-Finance absolument prioritaire : l’audit de la Fed sera l’une des premières lois présentées à la nouvelle Chambre cette année.