fbpx

Deux responsables de l’université du Missouri démissionnent sous des accusations de « racisme »

Le président, Tim Wolfe, a décidé de quitter sans délai son poste sous la pression d’un jeune homme noir, Jonathan Butler, qui se plaignait de l’absence de lutte contre le racisme sur le campus à forte majorité blanche, et dont la grève de la faim entamée le 2 novembre a reçu le soutien de l’équipe universitaire de football.
 
Celle-ci a menacé de ne plus jouer tant qu’il serait là : une catastrophe inimaginable…
 
Le président a été suivi dans sa démission par le chancelier R. Bowen Loftin qui partira à la fin de l’année. Il a salué le « courage extraordinaire » de Butler : « Nous lui devons beaucoup », a-t-il dit, prenant l’entière responsabilité des injures raciales et graffiti insultants qui ont fleuri sur le campus.