fbpx

Scandales pédophiles : Leon Brittan enseveli dans une tombe anonyme par crainte du vandalisme

L’ancien ministre de l’Intérieur britannique est soupçonné d’avoir couvert les agissements d’un réseau pédophile dans les plus hautes sphères du pouvoir au cours des années 1980.
Leon Brittan a toujours nié avoir participé à ces crimes mais reconnu qu’il n’avait pas donné suite à la remise de « papiers » à leurs propos ; un dossier « perdu » depuis. Des accusations pèsent pourtant sur lui. Il repose désormais dans un cimetière israélite et sa veuve se réserve le droit d’autoriser les visites sur sa tombe non marquée.