fbpx

Traitement par cellules souches : un gros raté

Traitement par cellules souches : un gros raté

Une Américaine paralysée ayant reçu au Portugal un traitement consistant à implanter dans sa moelle épinière des cellules souches adultes prélevées sur son tissu nasal a présenté, huit ans après, une tumeur de trois centimètres de tissu nasal, avec des cellules osseuses et nerveuses.

Elle a été opérée l’an dernier de cette tumeur qui, sans être cancéreuse, secrétait un liquide épais causant une forte douleur en raison de sa pression sur la colonne vertébrale, vient d’indiquer l’hôpital universitaire d’Iowa.

L’implantation de cellules souches n’avait pas guéri sa paralysie.