fbpx

Honeywell soumet ses employés aux tests biométriques pour réduire ses dépenses de santé

Honeywell Tests biometriques Sante
 
Une procédure judiciaire contre Honeywell met en lumière cette nouvelle pratique qui consiste à soumettre les employés à des tests, y compris des tests biométriques, pour détecter les risques de maladie et réduire le coût de l’assurance maladie à la charge de l’entreprise. La pratique vise à améliorer la santé des employés par des mesures préventives et à identifier aussi tôt que possible une maladie qui s’installe. Il s’agit donc, selon l’entreprise Honeywell, d’un programme bénéfique pour les employés.
 

Des tests biologiques pour diminuer les cotisations santé

 
Ceux-ci peuvent refuser d’y participer mais se voient alors voir réclamer des contributions supplémentaires ou refuser des remboursements pour un coût qui peut atteindre 4.000 dollars par an, dont une « surcharge tabac » de 2.000 dollars.
 
Le procès a été engagé par l’Equal Employment Opportunity Commission de Chicago qui accuse Honeywell de « discrimination » et d’atteinte à la vie privée.
 

Honeywell recule devant les tests génétiques … pour le moment

 
Les tests biométriques comprennent des analyses sanguines et, si Honeywell ne va pas jusqu’aux tests génétiques, l’EEOC estime que l’entreprise outrepasse ses droits en contraignant les époux des employés à subir eux aussi les examens prévus.
 
Les seuls examens de santé autorisés aux employeurs – et ce pour éviter le refus d’embauche ou le licenciement de personnes qui ont le plus de risque d’avoir des factures de santé élevées – sont ceux en relation directe avec le poste à pourvoir.