fbpx

Journée internationale de la femme : des féministes se rebiffent

L’invention marxiste qui oblige le monde à célébrer les femmes le 8 mars est le signe criant de l’absence d’égalité, écrit une chroniqueuse pour le Telegraph : « Je ne veux pas être définie par mon genre ! » Autrement dit : en mettant en avant la réussite des femmes dans de nombreux domaines, on fait comme si c’était extraordinaire, personne ne songerait à en faire autant pour les hommes pour qui la chose va de soi. C’est la même mécanique que celle employée par les LGBT : après avoir mis en avant des différences de traitement, on passe à la revendication d’un « droit à l’indifférence ». Pour gommer définitivement l’altérité sexuelle.