fbpx

Le parc nucléaire belge se réduit comme peau de chagrin

L’arrêt du réacteur 3 de la centrale de Tihange, jeudi, à la suite d’un incident technique, est le dernier d’une série noire : seuls deux réacteurs sur les sept que possède la Belgique fonctionnent aujourd’hui. Les microfissures sont en cause, mais aussi un sabotage avéré l’an dernier à Doel qui a causé de graves dégâts.