fbpx

L’UE envisage de réduire les paiements versés à la Turquie dans le cadre de son processus d’adhésion

UE envisage réduire paiements versés Turquie cadre processus adhésion
 
Le président du Conseil de l’Europe, Donald Tusk, a déclaré lors d’une conférence de presse vendredi que l’Union européenne est prête à sabrer ou à réorienter une partie des 4,4 milliards d’euros destinés à Ankara sur la période 2014-2020 pour préparer son adhésion à l’UE.
 
C’est Angela Merkel notamment qui a demandé ces coupes dans les subventions européennes de la Turquie en raison de violations « inacceptables » des droits de l’homme par ce pays.
 
A l’heure qu’il est, 16 sur les 35 chapitres d’adhésion sont ouverts mais un seul a abouti, et le président turc Recep Tayyip Erdogan multiplié les déclarations plus ou moins hostiles à l’égard de l’Union européenne, faisant mine de vouloir s’en éloigner et se rapprochant en tout cas de Moscou, notamment depuis le coup d’Etat de juillet 2016.
 
La Turquie s’est également vue promettre d’importantes sommes – distinctes des 4,4 milliards cités plus haut – pour contenir le flux de migrants passant par le pays en espérant atteindre l’Europe.
 
Les coupes proposées par l’UE dans le budget « ordinaire » restent modestes : en 2018, la Turquie doit recevoir près de 500 millions euros pris sur le budget commun de l’Union européenne. Le Parlement européen a proposé de diminuer le transfert de 10 %, soit 50 millions d’euros, le versement 30 millions supplémentaires étant suspendu pour anticiper une éventuelle détérioration des relations avec la Turquie.