fbpx

Le Parlement européen veut imposer la mention de l’origine de la viande sur les plats préparés

Malgré les réticences de l’industrie alimentaire, les eurodéputés ont demandé mercredi à la Commission européenne d’imposer la mention du pays d’origine des viandes utilisées dans des plats préparés. Actuellement, le pays d’origine ne doit être mentionné de manière obligatoire que pour la viande bovine non transformée. Ce sera également le cas pour les viandes porcine, ovine, caprine et la volaille non transformées, à partir d’avril.
L’industrie alimentaire juge excessif le coût d’un étiquetage des produits préparés. La Commission va donc demander des expertises complémentaires sur la question du coût pour les entreprises, après un rapport de la Commission en 2014 ayant mis en avant les surcoûts possibles.
La résolution a néanmoins été adoptée à 460 voix contre 204 (33 abstentions) et impose à l’exécutif européen de légiférer pour imposer cet étiquetage.