fbpx

La Russie et la Chine vont renforcer leur coopération financière, dit Anton Siluanov qui soutient la « Route de la Soie »

Russie Chine cooperation financiere Anton Siluanov Route de la Soie
 
Le ministre russe des Finances, Anton Siluanov, a déclaré lors d’une conférence à Saint-Pétersbourg, vendredi, que la Russie et la Chine entendent renforcer leur coopération financière, notamment sur le plan des investissements. Le ministre a également vanté le projet chinois de créer une nouvelle « Route de la Soie ».
 
« Nous sommes dans une situation où les marchés occidentaux nous sont fermés et nous nous rapprochons plus en plus d’actions conjointes et de coopération avec la Chine. Je parle ici d’opérations financières mutuelles : pas seulement de la possibilité d’interaction des marchés financiers, mais aussi d’une volonté d’attirer les investissements chinois au bénéfice de notre économie », a déclaré Anton Siluanov.
 

La Russie et la Chine vont bénéficier ensemble de la « Route de la Soie », selon Anton Siluanov

 
Le ministre russe a affirmé le soutien de la Russie à l’initiative chinoise de créer une « ceinture » économique, la Route de la Soie, qui comprend des projets d’importants investissements dans les infrastructures afin de faciliter les échanges entre la Chine et l’Europe.
 
« Le commerce entre l’Asie et l’Europe traverse le cœur de la Russie et la création de conditions facilitant le transit des biens et des cargaisons pourra bien stimuler l’économie russe. Nous soutenons l’initiative de la Route de la Soie afin de renforcer les liens entre nos deux pays. »
 

Renforcer la coopération financière pour améliorer les échanges et les progrès technologiques

 
Nouveaux éléments du rapprochement croissant entre la Russie de Poutine et la Chine communiste, ces liens renforcés se traduisent également par la mise en place de la première ligne TGV russe entre Moscou et Kazan, qui doit être prolongée jusqu’à la Chine, a rappelé Anton Siluanov, pour relier Moscou à Pékin en 48 heures.
 
Le média russe Russia Today rappelle que cette coopération s’est récemment renforcée par la mise en place d’une agence de notation conjointe et le recours aux monnaies nationales pour les échanges commerciaux entre la Russie et la Chine ; la semaine dernière, les deux pays ont signé un accord pour créer un fonds d’une valeur de 200 millions de dollars pour aider à développer la technologie russe et chinoise.
 
L’intégration régionale progresse et la Russie « anciennement » communiste se rapproche de la Chine qui ne renie pas Mao…
 

Anne Dolhein