fbpx

ACTION/POLICIER
Logan Lucky ♥♥


 
Logan Lucky soit Logan le chanceux, est un film d’action américain. Par définition, une œuvre de ce genre ne volera jamais très haut, et n’ambitionnera guère que la distraction pure. Mais, dans ce genre limité, Logan Lucky est selon nous vraiment réussi. L’intrigue, à la limite du policier, est centrée sur une tentative de cambriolage de la recette d’un autodrome : les courses automobiles restent en effet très populaires aux Etats-Unis, avec de nombreux spectateurs et parieurs. D’où une tentation évidente pour des voleurs. Evidemment, les mesures de sécurité sont d’ordinaire draconiennes, et rendent un tel vol inaccessible à des voleurs de niveau moyen. Ceux du film sont plus que de petits délinquant, mais pas vraiment de grands « professionnels » dans l’ensemble, si l’on ose parler ainsi d’une activité malhonnête par définition. Toutefois des travaux de rénovation de l’autodrome ont imposé, très provisoirement mais les voleurs sont au courant, une suspension de la plupart des dispositifs de protection des coffres dont les alarmes, qui sinon hurleraient en permanence à proximité des machines du chantier. Les voleurs pourront en outre s’infiltrer facilement sur le site en se déguisant en ouvriers. L’action du film est soutenue par un suspens constant : les voleurs parviendront-ils à leurs fins ? Et seront-ils arrêtés tôt ou tard, le méfait réussi ou non ? La morale implicite, dans la façon de traiter les personnages et l’action, loin d’être parfaite, comporte néanmoins suffisamment de complexité pour ne pas être une amoralité assumée ou une apologie pure et simple du vol, heureusement. Il faut faire très attention à la fin du film à ce sujet.
 

Logan Lucky rend bien le contexte particulier de la Virginie Occidentale

 
Logan Lucky possède des qualités qui rendent le film supportable, voire intéressant, pour un public plus large que les monomaniaques de l’action. Si certains personnages sont certes caricaturaux, la plupart possèdent un minimum de densité et de crédibilité. Le film s’intéresse spécifiquement aux Blancs pauvres de Virginie Occidentale, que ce soit pour les voleurs ou le public des autodromes. Ils possèdent une sous-culture spécifique, peu montrée au cinéma, beaucoup moins que celle des Noirs ou des Latinos par exemple. Il y a aussi un patriotisme local aux Etats-Unis, bien rendu. Ces gens sont particulièrement fiers d’être des Virginiens de l’Ouest, et pas autre chose, ce dont on ne se doute pas forcément en France. Ils en sont même d’autant plus fiers que leur Etat est une vieille région minière en crise. Cette culture populaire spécifique, guère sophistiquée, est bien montrée, sans tomber dans la caricature.
 
Logan Lucky intéressera donc les amateurs du genre de l’action, et un peu au-delà les esprits curieux des Etats-Unis, du fait de son contexte particulier et bien rendu.
 

Hector JOVIEN

 
Logan Lucky Action Policier Film