fbpx

Plan gouvernemental pour la contraception au Pakistan

Le chef du gouvernement de la région du Sindh, l’une des 4 régions fédérées du Pakistan, Syed Qaim Ali Shah, a annoncé un plan quinquennal pour le planning familial subventionné à hauteur de près de 450.000 euros.
 
Citant les trois facteurs qui sous-tendent le développement humain, la santé et l’éducation et l’indice de pauvreté, il n’a pas caché vouloir contrôler la population sous peine de « détérioration » de ces trois facteurs.
 
La population du Sindh augmenté de 2 % chaque année. Elle comptera quelque 60 millions d’individus d’ici à 2020. Le gouvernement veut ralentir cette croissance en faisant la promotion de la contraception au sein de la population.