fbpx

Chine-Etats-Unis : réunion « constructive » entre Donald Trump et Xi Jinping

Réunion constructive Donald Trump Xi Jinping
 
Le secrétaire d’Etat des Etats-Unis Rex Tillerson a indiqué que la réunion entre Donald Trump et Xi Jinping à Mar-a-Lago en Floride la semaine dernière a été constructive, même si le président américain a été « franc » et « ouvert » à propos de leurs différences. « Je crois que nous sommes tous très heureux des résultats de ce sommet pour ce qui est de la mise en place d’un environnement très constructif pour aller de l’avant », a-t-il déclaré.
 
Même son de cloche en Chine, où les médias contrôlés par le parti communiste ont souligné le caractère « cordial » de la rencontre qui a vu les deux présidents « se sourire ».
 
Les Américains sont désormais en droit de se demander comment se traduira la résistance à l’impérialisme économique de la Chine dont Donald Trump avait fait l’un de ses grands thèmes de campagne. Reinformation.tv avait déjà noté la nomination par le nouveau président de mondialistes proches de la Chine à des postes de responsabilité dans son gouvernement ou en tant que conseillers – qu’il compte les écouter ou non.
 

Donald Trump et Xi Jinping ont tenu une réunion « constructive »

 
Lors de la réunion de la semaine dernière en Floride, il faut noter que Donald Trump a mis en avant la nécessité pour la Chine de respecter des règles du jeu équitables sur le plan de l’emploi, selon les termes d’un communiqué publié par la Maison Blanche. Il a ainsi exprimé son inquiétude devant « l’intervention du gouvernement chinois dans l’économie américaine », au détriment des emplois des travailleurs américains.
 
Également impliqués dans la réunion, le secrétaire au Trésor et le secrétaire au Commerce, Steven Mnuchin et Wilbur Ross ont discuté avec leurs homologues chinois de la mise en place d’un plan de 100 jours qui doit conduire à des changements importants et immédiats. Selon Ross, les Chinois ont montré leur intérêt pour la réduction de leur balance nette des échanges qui actuellement pèse sur les liquidités disponibles et l’inflation. « C’est la première fois que je leur ai entendu dire cela dans un contexte bilatéral », a-t-il précisé.
 
Du côté des médias d’Etat chinois, on souligne que Xi est favorable à ce que les deux pays saisissent les occasions de développement économique, appelant notamment les Etats-Unis à participer à la coopération que la Chine met en place à travers l’initiative de la Route de la soie, la « Belt and Road Initiative ».
 

Le Chine et les Etats-Unis prêts à s’entendre sur la balance commerciale ?

 
Pour ce qui est de la Corée du Nord, dont la Chine reste l’une des dernières alliées en ce sens qu’elle l’alimente pour 90 % de ses besoins en énergie, 80 % de ses produits manufacturés et 45 % de sa nourriture, Trump et Xi se sont mis d’accord pour dire que son programme nucléaire représente un « défi » pour la région. Si les deux grandes puissances ont évoqué des pressions à mettre en place avec la « communauté internationale », aucun accord ne s’en est suivi et les Etats-Unis ont redit leur volonté d’agir seuls, s’il le fallait.
 
Il semblerait qu’aucune question de respect des droits de l’homme n’ait été abordée de manière précise, le président Trump s’étant contenté de faire des remarques générales à ce sujet, en même temps que, selon les médias chinois, Xi insistait sur une meilleure coopération entre la Chine et les Etats-Unis pour lutter contre « le trafic de stupéfiants, trafic d’enfants, blanchiment d’argent, la cybercriminalité et le crime organisé ».
 
La réunion a-t-elle réellement été constructive, comme l’affirme la Maison Blanche ? C’est ce qui reste à voir. Il y a fort à parier que la Chine soit peu disposée à abandonner sa volonté de prendre la tête du mouvement vers le mondialisme…
 

Anne Dolhein