Expositions : PEINTURE
Au-delà des étoiles, le paysage mystique de Monet à Kandinsky ♥♥♥


 
Au-delà des étoiles, le paysage mystique de Monet à Kandinsky est l’exposition majeure proposée au printemps 2016 par le Musée d’Orsay. Elle étonne d’emblée par son titre étrange : il renvoie à des catégories essentielles de l’Ecole d’histoire de l’art du Canada, qui rayonne à partir de l’université de Toronto. Une telle expression s’avère peut-être pertinente pour l’émergence de la peinture nationale canadienne dans les années 1890-1930. Elle est nettement plus discutable pour des grands peintres essentiellement européens, actifs dans les années 1880-1910, qui forment l’essentiel de cette exposition. Au-delà du titre abscons qui, au fond et pour résumer ne veut pas dire grand-chose, il y a dans l’exposition un grand nombre de beaux tableaux, sinon tous, susceptibles de lectures symboliques sinon mystiques, de façon voulue ou non par les artistes. L’exposition manque-t-elle pourtant d’unité ? Serait-elle sans objet cohérent, tout en juxtaposant beaucoup de chefs-d’œuvre ? Nous ne le pensons pas pour autant. L’approche consistant à comparer des artistes contemporains qui ont souvent su s’inspirer les uns des autres, ignorant les cloisonnements parfois un peu artificiels en écoles, pour originale qu’elle soit, et l’exercice n’est pas si fréquent, possède une large part de pertinence et intéresse véritablement.
 

Au-delà des étoiles, le paysage mystique de Monet à Kandinsky, un très beau voyage pictural

 
Revoir Monnet, Van Gogh, Gauguin, et des œuvres majeures de ces artistes souvent très connues mais rarement visibles en France – comme La Vision après le sermon, ou la Lutte de Jacob avec l’Ange (1888), habituellement présenté en Ecosse – procure toujours un grand plaisir à l’amateur. L’exposition essaie de présenter de manière équilibrée grands artistes français, ou labellisés tels – Van Gogh est après tout de nationalité néerlandaise – et étrangers, beaucoup moins connus en France. A côté de ces tableaux exceptionnels, toute la production proposée issue de Scandinavie – hors Munch – ou du Canada, ne semble pas toujours au même niveau d’excellence esthétique. Le visiteur a toutefois quelques bonnes surprises. Ainsi se distinguent des tableaux peu connus mais très intéressants, au moins historiquement et, à notre goût, artistiquement, sur la vision canadienne de la première guerre mondiale. Le Canada, dominion britannique, avait envoyé un corps expéditionnaire combattre l’Allemagne en France. En particulier, Néant (1918) de Paul Nash est passionnant pour sa vision du champ de bataille après les combats, avec les véhicules et armes d’époque bien reconnaissables, tout en réussissant à maintenir une démarche artistique dans une composition soignée des volumes et des perspectives. Nous avons eu aussi la joie de découvrir le talentueux peintre tchéco-allemand Wenzel Hablik, à la Nuit Etoilée (1909) éblouissante qui, bien que de composition circulaire, semble un lointain écho aux nuits étoilées de Van Gogh, comme la Nuit Etoilée sur le Rhône (1888), une vue nocturne d’Arles présentée aussi dans l’exposition.
 
Le visiteur d’Au-delà des étoiles, le paysage mystique de Monet à Kandinsky effectue un très beau voyage pictural. L’exposition présente les dernières recherches esthétiques, ou à peu près, accédant le plus souvent à une forme véritable de Beau, juste avant les non-sens caractéristiques du vingtième siècle.
 

Hector JOVIEN

 

étoiles paysage mystique Monet Kandinsky Peinture Exposition

Au-delà des étoiles, le paysage mystique de Monet à Kandinsky
du 14 mars au 25 juin 2017, Musée d’Orsay.


 
Billet musée d’Orsay
 
Ce billet donne accès aux collections permanentes et aux expositions temporaires, dans la limite des places disponibles.
 
Plein tarif : 12 €
 
Tarif réduit : 9 €
 
* Pour les 18-25 ans non ressortissants et non résidents de longue durée d’un pays de l’Union européenne
 
* Pour tous à partir de 16h30 (sauf le jeudi)
 
* Pour tous, le jeudi en nocturne, à partir de 18h