fbpx

Toujours plus de pouvoirs pour les « Casques bleus » des Nations Unies

Casques bleus Nations Unies plus pouvoir
 
L’administration Obama vient d’adhérer avec une dizaine d’autres gouvernements au plan des Nations Unies visant à renforcer les forces de « maintien de l’ordre » de cette organisation mondiale, afin de multiplier les missions et les lieux de présence. Au secours de cet engagement l’administration américaine a également souligné qu’elle espère dégager de nombreux fonds pour soutenir les missions « de paix » de l’ONU à travers le monde. Des fonds qui seront en dernière analyse pris dans la poche des contribuables, cela va de soi.
 

Toujours plus pour les Casques bleus et les Nations Unies, toujours moins pour les nations

 
Les Nations-Unies ont actuellement plus de 130.000 hommes déployés dans le monde, un record, mais affirment que ce n’est pas suffisant, alors même que les « Casques bleus » sont l’objets de multiples plaintes, scandales… en raison des comportements dont on les accuse : ils sont bien souvent mis en cause pour des viols ou des assassinats de civils à travers la planète.
 
« Le paysage de la sécurité mondiale change radicalement » a insisté Ban Ki-moon lors du dernier sommet de l’ONU sur ces Casques bleus, appelant de ses vœux des forces militaires armées plus fortes, plus rapides et plus lourdes sous le commandement des Nations Unies. Il s’appuyait sur le fait que les nombreuses menaces – « le terrorisme, le crime organisé et les crises sanitaires » – dépassent bien souvent les frontières…
 
Une étape de plus dans la création d’une armée mondiale – avec pour corollaire la diminution des armées nationales.