fbpx

90 % des stocks mondiaux d’armes chimiques ont été détruits

L’OIAC (Organisation pour l’interdiction des armes chimiques) salue l’accomplissement d’une « étape majeure » du processus. 63.000 tonnes d’armes, en provenance notamment des Etats-Unis et de la Russie, sont concernées. Doit-on en conclure qu’il n’y a pas d’armes chimiques clandestines ?
 
Six pays à travers le monde n’ont pas ratifié la convention sur l’interdiction des armes chimiques : l’Egypte, la Corée du Nord, Israël et le Soudan du Sud s’en tiennent à l’écart ; l’Angola et la Birmanie l’ont approuvée par voie parlementaire.