fbpx

DRAME HISTORIQUE
Battle of the sexes ♠


 
Battle of the sexes est un drame historique, qui renvoie, avec une reconstitution précise, au monde du tennis professionnel féminin des années 1970. Le titre transparent rappelle un défi sportif de l’époque : un joueur de tennis vétéran masculin, est-il plus fort qu’une joueuse professionnelle ? Aujourd’hui, nous savons évidemment que ce n’est pas le cas. La question de cette Battle of the sexes restait ouverte dans les années 1970. Les personnages principaux sont des joueurs et surtout des joueuses de cette époque, oubliés ou inconnus, du moins en France.
 
Dans ce contexte historique, ces sportives se battent surtout pour recevoir des salaires décents. Les tenniswomen gagnent alors mal leur vie, y compris les championnes – et qui est certaine d’être championne et de le rester longtemps ? En comparaison, les tennismen, à haut niveau, gagnent eux, déjà, correctement leur vie. Les rapports des primes de tournoi est alors au mieux de 1 à 8 est-il rappelé, pour un métier semblable. On peut comprendre la revendication, même si elle est incluse dans un combat féministe général lui beaucoup plus discutable. Sous couleur de promouvoir la place des femmes dans la société, la famille a été détruite. Et l’avortement, un meurtre pur et simple, se trouve au cœur de cet agenda féministe des années 1970.
 

Battle of the sexes : un message détestable à fuir, mais une grande œuvre de propagande adverse à étudier

 
La reconstitution de l’époque est de qualité, des décors jusqu’au jeu de tennis daté, en passant par le contexte mental. Evidemment, les messages « sexistes » sont brocardés, au moins implicitement. Le spectateur est surpris néanmoins par la liberté de parole encore présente aux Etats-Unis dans les années 1970, que ce soit sur la question de la place de la femme dans la société ou des bonnes mœurs. Une telle liberté de parole, y compris pour énoncer des plaisanteries peu fines, est beaucoup plus restreinte aux Etats-Unis aujourd’hui, ou, pire encore, en Europe en général et en France en particulier. A cette occasion, le Diable porte pierre. Mais le message reste indiscutablement, au-delà du cas particulier du tennis féminin, la promotion du féminisme et de l’homosexualité, vrai sujet correctement traité. En effet, au cours de l’aventure, la meneuse des tenniswomen engagées dans leur lutte féministe, pourtant mariée à un homme bon, compréhensif, dévoué, trouve le véritable grand amour avec une coiffeuse… A cette occasion, on mesure le renversement des valeurs : à l’époque, les féministes avaient alors exigé de leur héroïne la plus grande discrétion au sujet de ses nouvelles mœurs, afin de ne pas discréditer leur lutte. Aujourd’hui, cette tenniswoman est clairement félicitée pour son rôle de pionnière en la matière. Le personnage réel, Billie Jean King, qui vit encore, a été célébré depuis une quinzaine d’années aux Etats-Unis à ce titre.
 
Battle of the sexes est donc une œuvre de propagande au message détestable, à fuir y compris pour les amateurs de tennis. Mais elle est peut-être à étudier en tant que tel par les militants de la défense de la famille et des bonnes mœurs, comme grande œuvre de propagande adverse, sur laquelle il y a énormément à dire.
 

Hector JOVIEN

 
Battle sexes drame historique film