fbpx

Les Emirats arabes unis pénalisent la « haine religieuse »

Les Emirats arabes unis ont annoncé une nouvelle législation prévoyant de sévères peines de prison, et même la peine de mort, pour les délits et crimes liés à la discrimination et à la « haine religieuse ».
 
Le décret signé par le président Khalifa bin Zayed Al Nahyan pénalise désormais tout acte qui incite à la haine religieuse, et interdit la discrimination « sur la base de la religion, la foi, la confession, la race, la couleur ou l’origine ethnique ».
 
Les adeptes du « takfirisme » sont particulièrement visés : cette idéologie adoptée par Al-Qaïda et par plusieurs autres groupes islamistes, qualifie d’« infidèle » tout non musulman, mais également tout musulman qui ne partage pas l’idéologie en question.